Année 2006
PA-41
N° : 41


Paysages de vigne et architectures du vin

Premier numéro de l’année 2006 consacré à la France des vignobles.

A l'égal des monuments, les vins d'Alsace, de Bordeaux, de Bourgogne, du Val de Loire … contribuent au rayonnement culturel du pays. Si les crus ont façonné le territoire, ils sont également issus d'un terroir qui, le plus souvent, est synonyme de leur appellation. Aujourd'hui, la crise économique menace les viticulteurs, mais elle renforce leur aspiration vers la qualité et la spécificité des crus.

Jaillis des pierres sèches ou du sol argileux, les ceps alignés dans les plaines, étagés sur les coteaux marquent un paysage que menacent les dernières technologies agricoles aussi bien que la pression foncière ou les grandes infrastructures. Comment continuer à faire chanter le vin, accompagner le progrès et maintenir un cadre de vie singulier ?

Le numéro répond à ce pari : il retrace l'histoire des premières coopératives, dresse le décor de somptueux châteaux, fouille maisons de vignes et villages perchés, capte les ambitions des derniers chais. Il montre la vigilance des professionnels, l'audace des architectes, l'art des urbanistes paysagistes pour que le plaisir de la dégustation ne vienne pas troubler l'esthétique des formes.

Année 2006
PA-42
N° : 42


Célébrant l’ouverture de la Cité de l’architecture et du patrimoine, le numéro 42 est consacré à la formation des architectes au sein du CEDHEC.

Plus connue sous le terme, école de Chaillot, cette institution depuis plus de 120 ans, assure la spécialisation des architectes dans les domaines du patrimoine national et de l'aménagement du territoire.
En intégrant la Cité, elle se hausse au niveau européen et s’ouvre à un plus large public.

Ce numéro retrace les différentes phases de son développement et présente les travaux des élèves en France comme à l’étranger dans les ateliers. Enfin, le chantier du palais de Chaillot qui s’achève est commenté par les architectes responsables de son exécution.

Année 2006
PA-43
N° : 43

Patrimoine de proximité, patrimoine oublié


La Pierre d’Angle, a consacré ce numéro à la Fondation du Patrimoine.

Créée il y a dix ans sous l'impulsion d'Edouard de Royere, la Fondation du Patrimoine a entraîné les acteurs privés à participer à la sauvegarde du patrimoine français. Cette mobilisation s'est effectuée dans un souci constant de partenariat avec les collectivités territoriales et les acteurs locaux. Les SDAP ont soutenu l'action des délégués tant au niveau de la sélection des opérations que du suivi technique des restaurations.

Le numéro retrace l'histoire de cette institution originale, au carrefour du public et du privé. Il dresse les différents champs d'intervention : label, souscription ainsi que le chemin parcouru grâce notamment à la défiscalisation, les successions en déshérence …Il montre les projets et les réalisations les plus exemplaires et rend hommage aux délégués et aux professionnels qui ont permis un maillage du territoire de plus en plus fin.

La Fondation du Patrimoine offre aujourd'hui, dans le cadre de la décentralisation, un outil efficace pour la mise en valeur du patrimoine du quotidien, en parfaite harmonie avec le ministère de la Culture.