Bâtiments anciens et Grenelle de l'environnement

MEEDDM et Maisons Paysannes de France

La conciliation des engagements du Grenelle avec le patrimoine bâti ancien Le bâti ancien connaît, depuis quelques années, un regain d’intérêt en tant qu’élément essentiel de notre environnement. Il a été construit avec des matériaux trouvés à proximité et peu transformés, donc économes en énergie grise. Il est durable par essence. Un Français sur trois y habite. Il constitue une part importante du patrimoine de notre pays. Contrairement à ce qui est souvent avancé, son bilan énergétique le situe, en général, à un assez bon niveau (C et D – première étude datant de 2006). Il peut améliorer encore ses performances ; cependant de nombreuses questions se posent alors. Loin des « rénovations » effectuées en particulier dans la seconde moitié du XXe siècle, les savoir-faire et l’usage de matériaux respectueux de l’existant s’imposent.

Si l’isolation des toitures et des combles se révèle indispensable, celle des sols souvent, au contraire celle des murs est rarement utile. Une simple correction thermique suffit à éviter la sensation de paroi froide (enduit chaux-chanvre par exemple) en tenant compte de leur inertie thermique et de leur hygrométrie (perméance). Ce dernier point doit absolument être respecté pour le confort d’été. Un bon diagnostic, rendu indispensable à cause de l’infinie variété des cas rencontrés, jugera du choix des travaux à réaliser, sur les ouvertures, selon l’exposition, sur les équipements et sur les abords.

Pour apporter des réponses aux nombreuses interrogations que suscite le bâti ancien au regard des économies d’énergie, l’association Maisons Paysannes de France mène plusieurs programmes d’étude. Forte de 45 années d’expérience et de présence sur le terrain, elle s’est donnée pour tâche d’informer le public (notamment les maîtres d’ouvrage) et de participer à la formation des professionnels.

Les programmes sont les suivants :

- L’Opération BATAN (BATi ANcien). Une étude scientifique très attendue pour le Ministère du Développement Durable et l’ADEME, dont le but est de déterminer une modélisation du comportement thermique du bâti ancien, en lien avec les consommations énergétiques. Maisons Paysannes de France participe à ces travaux, avec le CETE de l’Est (Centre d’Etudes Techniques de l’Etat), celui de l’Ouest, l’ENTPE de Lyon et le CNRS.

- Le projet ATHEBA (Amélioration THErmique Bâti Ancien). Initié par Maisons Paysannes de France, il bénéficie du soutien du Ministère du Développement Durable, de celui de la Culture, de la Fondation du Patrimoine et des grandes organisations professionnelles du Bâtiment. Les buts poursuivis sont la diffusion d’informations notamment par des fiches pratiques sur Internet et la création de référentiels de formation pour les professionnels en développant un large esprit d’ouverture vers et avec tous ceux qui sont concernés par ce sujet.

- Le projet EnR-ABF (Economies d’énergie avec les Architectes des Bâtiments de France), mené par Maisons Paysannes de France et l’Agence Tribu Energie, pour établir une synthèse technique, juridique et architecturale, visant à concilier travaux d’amélioration énergétique, réglementation et préservation du patrimoine des espaces protégés.


Téléchargez le rapport de synthèse 2007  "Connaissance des Bâtiments anciens et Economies d'Energie" (13 pages) acrobat

Téléchargez le rapport complet de 2007 "Connaissances des bâtiments et Economies d'énergie" (69 pages) acrobat

Consulter le site de Maisons Paysannes de France acrobat

Consultre le site du MEDDTL acrobat

 


 

 

Mis à jour (Dimanche, 05 Février 2012 13:32)