Trente ans après: la présence du passé

d'A n°194 - Octobre 2010
Par Valéry Didelon

En septembre 2008, au moment précis où s'inaugurait dans l'euphorie bâtisseuse la Biennale d'architecture de Venise, la banque américaine Lehman Brothers faisait faillite. La grave crise financière puis économique qui s'en est suivie a calmé depuis les ardeurs des maîtres d'oeuvre et d'ouvrage à travers le monde entier. Rien d'étonnant donc à ce que le rendez-vous vénitien soit cette année moins placé sous le signe de l'optimisme de la volonté que sous celui du pessimisme de l'intelligence. Et en la matière, ce sont un architecte néerlandais, un collectif belge, un petit pays du golfe Persique et une agence indienne qui ont retenu notre attention.


Lire l'article acrobat

Mis à jour (Mardi, 25 Janvier 2011 22:15)