Albéric de Montgolfier/Pierre Nora: Faut-il privatiser l'hôtel de la Marine?
Le Figaro du 31 janvier 2011
Par Patrice de Méritens


« Il faut regarder clairement la question des finances, et ne pas siphonner les crédits des monuments historiques », explique le sénateur Albéric de Montgolfier. « Installer un barnum commercial à l'hôtel de la Marine serait une faute grave contre la mémoire de la Nation », lui répond l'historien Pierre Nora.

Monsieur le sénateur, quelle est au juste votre mission concernant l'hôtel de la Marine, fleuron du patrimoine national, place de la Concorde à Paris?

Albéric de Montgolfier - Le président de la République m'a chargé en 2010 d'examiner «tous les leviers d'action, juridiques et financiers, directifs et incitatifs» permettant la valorisation économique de notre patrimoine monumental, étude qui a fait l'objet d'un rapport que je lui ai remis au mois de septembre dernier. C'est dans ce cadre que j'ai été amené à visiter de fond en comble l'hôtel de la Marine. J'ai été frappé par la beauté, le haut intérêt des salons en enfilade, mais aussi par le caractère confidentiel et banal des bureaux affectés à la Marine. J'ai donc indiqué dans mon rapport que cette partie dévolue à des fonctions administratives pourrait faire l'objet d'une location par bail emphy téotique. Autant les salons de façade doivent devenir accessibles au public, autant se pose la question de l'utilisation des locaux qui ne présentent aucun intérêt historique.

(...)

 

Lire l'article acrobat

 

 

 

 

Mis à jour (Lundi, 31 Janvier 2011 22:42)