Les vertus de la copie dans l'art
Par Jean-David RAYNAL
Le Point - 15 juin 2011

 

La pratique de la copie a longtemps permis aux artistes de se perfectionner et, aujourd'hui, le salut de certaines oeuvres.

Imaginez-vous au coeur d'une Acropole reconstituée, au pied d'un sphinx au nez retrouvé ou dans les chimériques jardins suspendus de Babylone... Ce sera peut-être un jour possible au regard de la tendance actuelle qui veut que de nombreux sites, monuments, statues, objets ou peintures exposés au public sont des copies. Les conservateurs se méfient, en effet, de la pollution, des intempéries, des petites manies du public et préfèrent mettre les oeuvres à l'abri de toute dégradation. Les statues des dieux grecs dans les musées ? Des copies de l'époque romaine. La grotte de Lascaux ? Une reconstitution en béton. Les exemples du genre sont légion... Sur la place Saint-Marc à Venise, les quatre statues équestres antiques du sommet de la basilique qui ornait autrefois l'hippodrome de Constantinople ont ainsi été remplacées par des copies, la pluie et le froid ayant eu raison des chevaux de cuivre.

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Jeudi, 16 Juin 2011 21:15)