Relèvement de 30%: mise au point de Fillon après les annonces de Sarkozy
Libération - 30 janvier 2012
Par Tonino Serafini

François Fillon a été obligé de procéder lundi soir à une mise au point au sujet du relèvement de 30% des droits à construire annoncé la veille par Nicolas Sarkozy. Cette mesure a suscité des inquiétudes parmi les associations de défense de l'environnement ou du patrimoine, les milieux de l'architecture et les élus locaux.


Pris au pied de la lettre, les propos du président de la République laissent entendre qu’il sera bientôt possible  d’augmenter le nombre de mètres carrés constructibles sur les parcelles et de monter partout en hauteur, en rajoutant des étages à des bâtiments existants.

 

Lire l'article acrobat

 

Relever les droits de construire?«Déraisonnable» pour France Nature Environnement

Libération - le 30 janvier 2012
AFP

Favoriser la construction de logements supplémentaires en relevant de 30% les droits à construire, comme le souhaite Nicolas Sarkozy, est «déraisonnable» et «contradictoire avec la politique de lutte contre l'étalement urbain», a regretté lundi France Nature Environnement.

Lire l'article acrobat

 

Droit à construire, une idée qui se heurte à plusieurs freins
La Croix - le 30 janvier 2012
Par Jean-Baptiste FRANÇOIS


« Tout terrain, toute maison, tout immeuble verra ses possibilités de construction augmenter de 30 % », donnant « un formidable travail à toute l’industrie du bâtiment », a promis dimanche 29 janvier Nicolas Sarkozy.
En matière de logement, le président de la République table également sur la libération de terrains publics, non pas gratuitement, comme le proposait François Hollande, mais en privilégiant des baux de très longue durée (de dix-huit à quatre-vingt-dix-neuf ans).

Lire l'article acrobat

 

Urbanisme : 30% : le cadeau de l'ancien maire de Neuilly aux promoteurs

Archicool - le 30 janvier 2012

Comment va s'appliquer cette annonce de majorer de +30% le droit à construire ? Tout d'abord il faut écarter toute construction existante de plusieurs étages correctement conçue. En effet les fondations et les structures d'un bâtiment, les normes incendies, à moins de rogner sur les coefficients de sécurité, sont calculés pour supporter ce qu'ils supportent, et non un futur imprévisible. Le coût du renforcement structurelle d'une immeuble de dix étages pour en rajouter trois; opération qui plus est, relativement complexe, ne serait rentable que dans des cas d'immobilier haut de gamme. Celui qui en général ce trouve dans des secteurs sauvegardés... A moins de laisser faire n'importe quoi, n'importe comment.

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Dimanche, 05 Février 2012 14:12)