Lettre ouverte au ministre de la culture sur la propriété intellectuelle des architectes

A l'occasion du projet de démolition de l'usite FAMAR (ancienne usine Sandoz) à Orléans, Lionel Carli, président de l'Ordre des architectes, a écrit au ministre pour faire respecter le droit moral de tous les architectes.

 

 

À Orléans, une usine pharmaceutique en sursis
Le Journal des Arts - le 17 février 2012
Par Sophie Flouquet

 

L’ancienne usine Sandoz d’Orléans, construite par Tschumi père, pourrait céder la place à une salle polyvalente.

"Ce site est effroyablement moche." Le commentaire, publié dans le quotidien local La République du Centre (12 janvier 2012), prononcé par le maire d'Orléans, Serge Grouard (UMP), en dit long sur la tonalité du débat qui anime depuis plusieurs semaines la ville. Il tranche en effet radicalement avec l'avis des signataires d'un texte s'opposant à la destruction de ce même site, parmi lesquels les architectes Jean Nouvel, Rudy Ricciotti et Christian de Portzamparc, mais aussi Marie-Ange Brayer, directrice du Fonds régional d'art contemporain (Frac) Centre, ou Kenneth Frampton, grand spécialiste de l'architecture du XXe siècle.

 

Lire l'article acrobat

 

 

La démolition d’un site industriel considéré comme une œuvre architecturale fait débat à Orléans

La Gazette - le 21 février 2012
Par J. Talpin

 

Une pétition internationale a été lancée à la mi-février 2012 pour protéger un bâtiment dessiné par le célèbre architecte suisse Jean Tschumi et que le maire d’Orléans veut raser.
Dans quelques semaines, on saura si l’Etat accorde une confortable subvention au projet d’Aréna, salle sportive de 10 000 places qui doit s’installer en bord de Loire près du centre ville d’Orléans.
Si cette subvention est octroyée, la mairie d’Orléans rasera alors les bâtiments de l’ancien laboratoire pharmaceutique Famar (ex Sandoz) pour installer son complexe.

Lire l'article acrobat

 

 

Le patrimoine du XXe siècle en danger

La Tribune de l'Art - le 22 février 2012
Par Didier Rykner

Didier Rykner rappelle la destruction de l’Hôtel Reichenbach, celle dubassin des carènes des frères Perret, et les menaces qui pèsent sur des bâtiments plus récents. Alexandre Gady décrit ces affaires : la volonté du maire d’Orléans de détruire le bâtiment de Jean Tschumi construit pour les laboratoires Sandoz, ainsi que les menaces qui pèsent sur le bâtiment de Bernard Zehrfuss et Jean Prouvé, également pour les laboratoires Sandoz à Rueil-Malmaison.

Visionnner l'émission acrobat

 

 


Mis à jour (Dimanche, 11 Mars 2012 19:43)