La rue des Carmes à Orléans toujours gravement menacée
La Tribune de l'Art - le 28 février 2012
Par Didier Rykner

 

Que faire quand une enquête publique ne va pas dans le sens de ce que souhaite un maire proche du gouvernement ? On recommence l’enquête publique, afin qu’une fois pour toute l’élu puisse avoir gain de cause. 
C’est ce qui vient de se passer à Orléans où, malgré les résultats de la précédente enquête qui refusait l’utilité publique de la destruction d’une partie (ill. 1) de la rue des Carmes (voir la brève du 22/11/10), une seconde vient de l’accorder.


Lire l'article acrobat

Mis à jour (Mercredi, 29 Février 2012 08:31)