Le Moniteur - le 28 février 2012
Par Thais Brouck et Frédérique Vergne


Avant même l’entrée en vigueur (le 1er mars) du décret du 29 décembre 2011 définissant la nouvelle surface de plancher, le correctif  décidé par le secrétaire d’Etat au Logement concernant l’emprise au sol  fait vivement réagir les organisations représentatives des architectes. Estimant que leur profession est lésée, elles dénoncent cet état de fait dans une lettre adressée au premier ministre.

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Samedi, 10 Mars 2012 11:37)