Jean Bossu, l’architecte de la modernité
Case Magasine - le 7 septembre 2012
Par Véronique Tournier

 

De 1950 à 1979, l’architecte Jean Bossu a marqué La Réunion par ses innovations, notamment ses cubes de béton armé apparents. Plusieurs de ses constructions comme la gendarmerie de Saint-Benoît, sont inscrites sur la liste des monuments historiques. Son fils, Jean-Michel a pris la relève avec la célèbre villa PK8, aussi protégée. Focus sur une famille d’architectes.


Son apport 1946. La départementalisation débarque avec son lot de bâtiments publics à réaliser. Raphaël Babet, maire de Saint-Joseph, souhaite une école pour former les jeunes agriculteurs et lance pour la première fois sur l’île un appel d’offre pour un concours d’architecture en 1949. Jean Bossu, jeune architecte métropolitain y répond : le Lycée Agricole de Saint-Joseph sera sa première oeuvre sur l’île. « Avec ce lycée, Jean Bossu a introduit ici les éléments et le vocabulaire de l’architecture du mouvement moderne », explique Vincent Cassagnaud, architecte des Bâtiments de France.

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Samedi, 08 Septembre 2012 14:10)