Alberto Campo Baeza, en quête de vérité
Le Courrier de l'architecte - le 12 septembre 2012

 

«Mon intention est de faire de l’architecture en étant guidé par la main de la raison et de la logique». Abilio Guerra, Flavio Coddou et Marcio Cotrim, éditeurs de la version espagnole de la revue brésilienne Vitruvius, ont réalisé en janvier 2010 l’interview d’Alberto Campo Baeza, architecte espagnol, connu et reconnu, malgré la taille dérisoire de son agence. »

Alberto Campo Baeza est aujourd’hui l’un des architectes espagnols les plus reconnus en dehors d’Espagne, suivant un chemin marqué par Rafael Moneo. Prestige et reconnaissance font suite à un ensemble de projets dont les échelles et les programmes varient, tous rigoureusement réalisés d’un point de vue technique et formel, tous témoignant d’une évolution et d’une maturation sur près de quarante années de carrière.

Depuis 1970, date à laquelle Alberto Campo Baeza est titularisé par la Escuela técnica superior de arquitectura de Madrid (ETSAM), celui-ci a développé des projets dans toute l’Espagne et, depuis 1992, dans d’autres pays du monde, parmi eux les Etats-Unis et l’Italie. De plus, à partir de 1976, s’ajoute à sa carrière professionnelle son activité de professeur dans différentes universités espagnoles et internationales. L’ensemble de ses activités se synthétise en trois conditions indissociables : Thinking, teaching, building.

 

Consulter le document acrobat

Mis à jour (Dimanche, 16 Septembre 2012 08:43)