La fin de l'éolien terrestre en Grande Bretagne
Daily Mail - le 31 octobre 2012
Par Christopher Booker

 

Le Ministre de l'Energie John Hayes a annoncé qu'il ne serait plus construit de nouveaux projets éoliens au Royaume uni. La signification de cette annonce choc par le Ministre de l'Energie John Hayes de l'arrêt par le Gouvernement britannique de toute nouveau projet éolien terrestre ne peut être plus claire.
En réalité, c'est le commencement de la fin de l'un des plus grands délires de l'époque actuelle.
Depuis des années, le plan de couvrir des centaines de kilomètres carrés du territoire britannique d'éoliennes avait été l'un des piliers de la politique énergétique britannique, soutenue par les trois grands partis politiques.
Rappelons nous 2008, lorsque le Premier Ministre Gordon Brown a annoncé son souhait de voir le pays dépenser 100 milliards de Livres dans les éoliennes. Le leader de l'opposition conservateur David Cameron avait alors répondu qu'il aurait du le faire depuis longtemps.
C'était alors, selon l'avis général, la seul voie pour rejoindre l'engagement de l'Europe de produire 1/3 d'énergies renouvelables en 2020, avec des dizaines de milliers d'éoliennes.
Et maintenant, coup de tonnerre dans un ciel bleu, le Ministre de l'Energie annonce un moratoire immédiat et absolu sur toute nouvelle construction d'éolienne.
Ce qui est piquant dans cette annonce coup de tonnerre est que le Ministre a choisi de lâcher cette bombe seulement quelques heures avant d'assister au Congrès de Glasgow de RenewableUK, l'association de pression lobby des industriels de l'éolien.
Cette association représente ceux qui ont fait d'immenses fortunes sur le dos des finances publiques dans la plus grande poule aux oeufs d'or des temps modernes. Enfin, Monsieur Hayes décide d'arrêter l'arnaque sur place.
Il va leur donner le choc de leur vie.
La décision de Monsieur Hayes concerne dans un premier temps les éoliennes terrestres mais il existe aussi des éoliennes maritimes, pour optimiser les ressources en vent. Les conséquences d'un tel demi tour vont dans toutes les directions, et non seulement à Bruxelles où l'administration ne pourra être impliquée grâce à l'argument astucieux de John Hayes qui assure qu'il n'y a plus besoin d'éoliennes pour atteindre l'objectif des énergies renouvelables.
Nulle part ailleurs on n'appréciera plus cette annonce avec plus de plaisir que dans ces centaines d'endroits du pays où des associations de défense se sont multipliées pour mener le combat contre l'une des plus graves menaces connues depuis longtemps.


 

Lire l'article acrobat

 

 

Death knell for wind farms: 'Enough is Enough' says minister
The Telegraph - 30 octobre 2012
By Robert Winnett

Wind farms have been “peppered” across Britain without enough consideration for the countryside and people’s homes, a senior Conservative energy minister admitted last night as he warned “enough is enough”.

Lire l'article acrobat

 

Mis à jour (Mercredi, 07 Novembre 2012 21:18)