La vie publique au risque de l’accélération
Millénaire3 - Pratiques urbaines/Temps - le 1er octobre 2012
Par Gilles Finchelstein directeur des études d’Euro RSCG Worldwide en France


Du côté du citoyen, l’urgence a colonisé le monde de l’information : avant-hier, nous lisions des journaux.Hier, nous regardions les journaux télévisés, deux fois par jour. Aujourd’hui, l’information est diffusée en temps réel sur Internet et sur les chaînes d’information continue. Il n’y a plus de délai entre l’événement et sa visualisation. L’assaut mené contre Mohammed Merah est retransmis en direct. À une chaîne correspondait il y a encore peu une information, celle que délivrait le journaliste en plateau ou dans son sujet. À une chaîne correspondent aujourd’hui au moins trois informations qui évoluent indépendamment les unes des autres : la centrale reste à sa place ; la défilante, avec le fil en bas de l’écran ; la périphérique, avec le cours de Bourse en haut à droite. Tout se passe comme si était organisé un zapping au sein de chaque écran pour éviter un zapping entre les chaînes.

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Mercredi, 21 Novembre 2012 20:28)