L'attrait rénové du Malraux
Le Monde -  le 13 mai 2013
Par Jérôme Porier


Restaurer de vieilles pierres pour payer moins d'impôt. C'est le principe du dispositif de défiscalisation Malraux, dont l'objectif est de faciliter la restauration de bâtiments anciens, souvent situés dans les centres-villes historiques. L'attrait de ce régime a été renforcé depuis le 1er janvier, car il n'entre plus dans le plafonnement des niches fiscales, désormais fixé à 10 000 euros par an. Etalée sur la durée du chantier, qui ne peut pas dépasser quatre ans, la réduction d'impôt est de 22 % ou de 30 % du montant des travaux selon la localisation du bien.

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Lundi, 13 Mai 2013 21:59)