Enseignement de l’architecture: des changements en vue
Le Nouvel Observateur - le 17 mai 2013
Par Boris Proulx

 

Quels architectes veut-on pour demain ? Polyvalents, matures et familiers avec la "culture du chantier" : tel est ce que l’Ordre des architectes attend des diplômés des écoles d’architecture.
La tour Montparnasse est sans conteste un lieu tout désigné pour parler d’architecture. C’est justement là que l’Ordre des architectes a présenté jeudi 16 mai ses propositions pour "ajuster" la formation en France. Même si les écoles revendiquent des taux de placement à "plus de 80%" pour leurs diplômés (ce qui laisse la balance sur le carreau), il reste que le secteur est fortement marqué par la crise des dernières années. Compte tenu du contexte économique difficile (le pays connait une baisse de 30% du nombre de mise en chantier), et avec la compétition avec les jeunes architectes bien formés provenant d’Italie ou d’Espagne, les jeunes ont effectivement tout avantage à avoir le meilleur bagage possible pour réussir. "Il faut que la formation corresponde plus à la pratique réelle du métier", résume Thierry Van de Wyngaert, architecte et président de l’Académie d'architecture.
(...)

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Samedi, 25 Mai 2013 14:39)