L' "emmerdeuse" laisse un magnifique héritage
LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE - Le 20 décembre 2013


Pour son départ du métier, Sybille Madelain-Beau, architecte des Bâtiments de France, a ciselé un magnifique discours, dans le cloître de la Psalette, mercredi soir à Tours. Ne niant pas le qualificatif d'emmerdeur trop souvent associé à cette noble fonction de« gendarme du patrimoine », l'experte a spirituellement énoncé ce en quoi elle a toujours cru : l'intérêt général, supérieur à la somme des intérêts particuliers. « Tout est dans le peut-être que nous énonçons, il veut parfois dire non, et, plus souvent, oui mais… Nous sommes dans la nuance bien plus qu'on ne nous le prête. Et nous veillons sur l'avenir. »
(...)

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Vendredi, 20 Décembre 2013 20:42)