Discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors de l’inauguration du Pavillon français à la biennale d'architecture de Venise

jeudi 5 juin 2014


Monsieur le Président de la Biennale de Venise, Cher Paolo Barrata Monsieur le Président de l’Institut Français, Cher Xavier Darcos Monsieur l’Ambassadeur de France en Italie, Cher Alain Le Roy Monsieur le Commissaire général de la 14e biennale internationale d’architecture de Venise, Cher Rem Koolhaas

Monsieur le Directeur général des patrimoines, Cher Vincent Berjot Monsieur le Commissaire du Pavillon français, Cher Jean-Louis Cohen Monsieur le Président de la Cité de l’architecture et du patrimoine, Cher Guy Amsellem Chers tous,

Rem Koolhaas a choisi d'intituler la biennale 2014 « Fondamentaux » pour mettre l’accent sur ce que l’architecture porte en elle d'essentiel, souligner ce par quoi elle échappe aux modes, à l'anecdotique et à l'accessoire, au geste gratuit, pour s’inscrire au contraire dans la durée et se projeter vers l'avenir.

Mais je voudrais détourner un peu l’intitulé de cette biennale, et j’espère que Rem Koolhaas voudra bien me le pardonner, pour dire tout d’abord que l'architecture est FONDAMENTALE.

(...)

A cet égard, le conseil en architecture est un élément majeur pour construire un cadre de vie de qualité pour l'ensemble des citoyens.

Je souhaite que l’action des CAUE en matière de conseil en architecture soit réaffirmée, que le rôle qu’ils jouent en la matière soit reconnu de tous les acteurs et que leur expertise s’articule parfaitement avec celle des autres experts publics compétents dans le domaine de l'architecture, et je pense en particulier aux architectes œuvrant au sein des services déconcentrés du ministère de la culture, les Services territoriaux de l'architecture et du patrimoine.

(...)

Lire le discours acrobat

Mis à jour (Mardi, 01 Juillet 2014 21:36)