Samaritaine : la vulgarité de la façade à logo à tout prix ne doit pas passer pour un progrès urbain

Archicool – le 7 septembre 2014
Par la rédaction

 

Mauvaise foi, vassalité et inculture évidente de la part des architectes; coup de force de trop de la part de LVMH (propriétaire de l’ensemble immobilier constituant l’ex Samaritaine;)  Médias sous influence qui surjouent les réactions outranciés de ces mêmes architectes, (pourtant exclus pour la plupart des commandes prestigieuses de LVMH.)  Ville de Paris étonnamment complice, feignant d’ignorer la lecture “dans le texte“ des articles de Loi qu’elle a elle même écrite dans son P.L.U pour freiner les ardeurs urbaines du tout venant.

C’est le monde à l’envers l’urbanisme à Paris, et surtout une addition de mauvaise foi autant que de mauvais goût. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la simplification très orientée de certains (Lire l’article de la Tribune de l’Art.)

(...)

Lire l'article acrobat

 

 

 

La Samaritaine : une question architecturale ou de liberté de la presse ?
La Tribune de l'art – le 2 septembre 2014
Par Didier Rykner

 

Nous ne pouvons, à La Tribune de l’Art, être opposés au journalisme engagé, que nous pratiquons régulièrement. Rien de scandaleux donc, a priori, dans la publication par certains journaux d’articles à la gloire de l’opération de restructuration de la Samaritaine qui a, récemment, été mise à mal par un jugement du Tribunal Administratif de Paris annulant le permis de construire du nouveau bâtiment dessiné par Sanaa.

(…)

 

 

Lire l'article acrobat

 

 

Mis à jour (Mardi, 09 Septembre 2014 19:21)