Architecture : construire l'avenir avec du vieux
Le Monde, le 08 décembre 2014
Par Jean-Jacques Larrochelle

 

Dans l’histoire de la construction, les matières premières suivent un processus rythmé par quatre étapes : extraction, transport, transformation et assemblage. A ce titre, l’igloo fait figure de « modèle de minimalisme extrême », indiquent les architectes Julien Choppin et Nicola Delon, de l’agence Encore heureux. Partout ailleurs, la famille des matériaux s’est agrandie, les distances parcourues se sont allongées et les recettes de transformation complexifiées. Quant aux modes d’assemblage, ils frôlent parfois l’ineptie technologique. Cette épopée « d’une banalité qui n’étonne plus personne », souligne le duo, comporte d’inévitables conséquences environnementales et sociales. L’exposition « Matière grise » qu’ils ont conçue pour le Pavillon de l’Arsenal propose un vaste échantillon de réponses alternatives à cette inéluctable et inquiétante dérive.

(...)

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Jeudi, 11 Décembre 2014 21:34)