L’architecture démocratique selon Lucien et Simone Kroll
Le Moniteur - le 4 juin 2015
Marie-Douce Albert

Jusqu’au 14 septembre, à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, l’exposition « Tout est paysage – Une architecture habitée » présente 80 projets menés ou pensés par le couple bâtisseur. Ou plutôt raconte 80 aventures humaines vécues par l’architecte belge et son épouse, tous deux convaincus qu’on ne peut construire sans faire participer les futurs usagers d’un lieu et que sans habitants, « pas de plans ».

Au Ier siècle avant J.-C., Vitruve énumérait ainsi les vertus primordiales de la bonne architecture : « firmitas, utilitas, venustas ». « Pérenne, utile, belle ». Depuis tout ce temps, il en manquait pourtant une, celle énoncée par Lucien Kroll : « humanitas ». Humaine. Alors qu’à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris, l’exposition « Tout est paysage, une architecture habitée » présente jusqu’au 14 septembre, 80 des projets, construits ou non, par cet architecte belge et son épouse Simone Kroll, l’occasion leur est donc donnée de rappeler que dans leurs bâtiments, l’homme, toujours, devait passer avant l’œuvre.

(...)

 

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Jeudi, 04 Juin 2015 21:25)