Publicité sur les monuments : un amendement qui « bâche »
Public Sénat - Le 07 juillet 2015
Par Natacha Gorwitz

 

Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la biodiversité, les sénateurs étudient en commission un amendement visant à rétablir l’autorisation d’installer des bâches publicitaires sur les échafaudages des monuments historiques en cours de rénovation.

Une pratique autorisée depuis 2007 et qui depuis sa généralisation en 2010, a permis de générer pas moins de 17 millions d’euros, avec quelques coups publicitaires remarqués. La campagne d’Apple sur le Palais de Justice, en 2014, a rapporté quelques 103 000 euros. Près de deux millions ont glissé dans les poches de l’Etat pour la vente des espaces publicitaires durant les deux années de la rénovation de la Conciergerie à Paris. Pour la place de la Concorde, habillée aux couleurs des montres Tissot, le montant du gain avoisine 3,7 millions d’euros. Cet argent, c’est le propriétaire du bâtiment qui en bénéficie, et revient donc à l’Etat ou aux collectivités, ou privé.

(...)

 

 

 

Lire l'article acrobat

Mis à jour (Mardi, 28 Juillet 2015 20:07)