Elle est copieuse, la stratégique nationale pour l'architecture que Fleur Pellerin a présentée le 20 octobre. Trente mesures sont au menu, dont une grosse moitié concerne les collectivités : le "permis de faire" (de bâtir ou de réhabiliter en dérogeant aux règles d'urbanisme), l'intervention d'un architecte dans les quartiers Anru et dans les lotissements pavillonnaires, les formations pour les élus et les agents... Est-ce ainsi que la ministre, qui veut provoquer le "désir d'architecture", parviendra-t-elle à convaincre les collectivités ?

(…)

 

Lire l'article acrobat

 

Mis à jour (Vendredi, 23 Octobre 2015 20:10)